Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 19:12

decharge.jpg

Des dizaines de sites de stockage de déchets illégaux mettent en danger la santé des riverains, la qualité de l’eau, de l’air et des sols, alerte France Nature Environnement et deux de ses associations membres, Ile-de-France Environnement et FNE Midi-Pyrénées dans un communiqué du 19 septembre.

 

Il n’y a pas que la montagne de déchets de Limeil-Brévannes dans le Val de Marne qui pose problème. d’autres cas, moins médiatisés, préoccupent les associations écologistes.

 

Les départements de la grande couronne francilienne en particulier ont tendance à servir d'exutoire aux déchets industriels et commerciaux puis aux déchets ménagers dans les centres d'enfouissement. Par exemple, la société BMR, qui a déposé une demande d’autorisation en 2010 pour exploiter une plate-forme de traitement de déchets végétaux à Villeparisis (77), réceptionne en réalité des déchets non dangereux et non inertes (bois, cartons, plastiques, ferraille) sans autorisation et sans aucun encadrement en matière de protection des sols et des eaux, peut-on lire dans le communiqué.

 

Comment en est-on arrivé à cette situation? Selon les écologistes, il n’y aurait toujours pas assez d’inspecteurs des installations classées pour contrôler les sites. En 2010, plus de 24.500 visites sur site ont été réalisées tous services d’inspection confondus, par 1.501 inspecteurs, selon le dernier bilan annuel de l’inspection paru récemment. Ce n’est pas assez, pour contrôler les quelque 500.000 installations classées françaises. source JDLE

Partager cet article

Repost0

commentaires